Demandez le programme !

Le CLASS peaufine le planning de la saison 2020-2021 et vous concocte, cette année encore, des événements conviviaux, instructifs, surprenants... Retrouvez toutes les informations dans la rubrique événements.

La saison 2020-2021 commencera avec les conférences suivantes :

  • Mardi 22 septembre 2020 : Tout sur l'entretien d'embauche par Fed Office à l’Holiday Inn Lyon Vaise.

  • Mercredi 14 octobre 2020 :  Valeurs au travail et valeurs d’entreprise par Audrey Chapot à la Villa Maïa.

Nous aurons le plaisir de découvrir les établissements de nos partenaires qui nous accueilleront à l’occasion de ces évènements.

Faites-nous part de vos envies, de vos idées. Toutes vos suggestions sont les bienvenues !

Pour rappel : Les conférences sont gratuites pour les membres du CLASS, participation de 10 € pour les non-membres). Une participation est demandée pour les autres événements (soirée festive, restaurant…).
​Les inscriptions sont ouvertes 15 à 20 jours à l'avance.

 

L'assemblée générale 2020

Logo Admiral fond bleu.jpg

L’Assemblée Générale du CLASS aura lieu vendredi 18 septembre 2020. 

Nous serons accueilli.e.s pour cet évènement par l’Hôtel Admiral à la Tour de Salvagny, “Un nouveau lieu qui invite aux voyages à travers les Mers & Océans”, dixit les propriétaires Juvénal & Monika Da Cuhna, passionnés de voyages et de relations humaines. Pour embarquer, réservez vite votre billet ! 


Nous espérons pouvoir vous retrouver nombreux.ses - en chair et en os et non plus derrière les écrans en visioconférence - pour faire le bilan de la saison 2019-2020 et débuter la saison 2020-2021 autour d’un verre et d’un repas, bien plus conviviaux !

Vous recevrez la convocation à l’assemblée générale vers le 24 août 2020.

Vous pouvez, d’ores et déjà vous inscrire sur le site.
 

Le CLASS s'adapte - Comptes rendus de nos visioconférences

Jean-Paul Lareng 180.png
Logo Linkedin.png
logo-PROGRESSIS-removebg-preview.png

Le CLASS est passé à la visioconférence. Pendant le confinement, de nombreux concitoyens ont télétravaillé (c’est un terme impropre ; en fait, il s’agit bien de travail sur un ordinateur, le temps passé devant une télé n’est pas considéré comme du temps de travail effectif...). Certains pour la première fois, de façon plus ou moins improvisée et encadrée (sur l’ordinateur familial partagé entre les cours des enfants, le télétravail du conjoint, sur le coin de la table du repas… ou pour les plus chanceux sur le portable de leur entreprise), d’autres aguerris à ce mode de travail, la plupart poursuivent l’expérience.
Le télétravail a occupé le devant de la scène de façon inopinée. Nous aurons l’occasion de revenir sur ce sujet lors d’une conférence la saison prochaine.

Quelle que soit la forme des évènements proposés, de visu ou en visio, Le CLASS reste actif, est force de propositions et entretient le lien entre ses adhérent.e.s.

Un immense merci à tous nos conférenciers qui ont su s'adapter : Jean-Paul Lareng, Christophe Réville, Shirley Maffre, Mathilde Rousset, Chloé Hassan du cabinet Progressis et Audrey Chapot.

 

Jeudi 30 avril 2020 - Toutes les questions que vous vous posez sur Linkedin
J’ai testé les conseils de Jean-Paul Lareng. Le profil de mon conjoint, vidéaste en phase de prospection, est passé de débutant à expert en deux heures en suivant les indications de notre expert LinkedIn… Et il a été contacté par deux clients potentiels...
LinkedIn : Pourquoi, comment ? Suivez le guide !
En premier lieu, fixer votre objectif : contacter des professionnels dans le cadre d’une recherche d’emploi, créer une entreprise, trouver des clients, des partenaires ou développer son association… comme Le CLASS. 
Votre profil doit valoriser votre projet et présenter clairement votre objectif. Il est votre empreinte professionnelle, unique, à votre image. Il doit refléter ce qui est prioritaire pour vous. 
Votre stratégie professionnelle et qualitative clairement annoncée, vous pourrez alors construire un réseau performant, en support de votre projet et cibler les personnes importantes pour vous. Pensez à personnaliser le bandeau qui illustre votre profil, soignez votre présentation en renseignant les différentes rubriques et informations. Détaillez vos compétences, demandez des recommandations. Pensez que certaines personnes recherchent des profils à partir de mots-clés.
Ensuite à vous de jouer ! Vous pouvez suivre, aimer, inviter (tout cela dans un cadre strictement professionnel cela va de soi) commenter, partager des posts, écrire des articles. Il s’agit d’être actif et le plus visible possible, de se faire remarquer...avec pertinence bien sûr !
Le compte Premium offre plus de possibilités (contacter directement plus de profils, recherches moins limitées, choisir les destinataires de vos messages...). 
Un grand merci à Jean-Paul. Nous pouvons maintenant, grâce à lui, réseauter intelligemment et à bon escient.

Article rédigé par Laurence Mercier, adhérente

Jeudi 14 mai 2020 - Gérer la sortie de crise

La crise ? Quelle crise ?

Au crépuscule d'une crise sanitaire et à l'aube d'une crise économique, il est intéressant de se pencher sur les bonnes pratiques en la matière - et surtout ne pas prendre la gestion de la crise passée comme modèle, on verra combien il est mortifère. Anticipation, préparation, entraînement, professionnalisme, communication : les outils existent pour gérer toute crise et préparer une sortie au moins honorable, sinon glorieuse. Et ils ne sont ni coûteux, ni complexes, au contraire ils font partie du management du XXIe siècle. La check-list des opérations a été passée en revue.

Article rédigé par Christophe Réville, conférencier

 

Mercredi 10 juin 2020 - L'impact des événements récents sur les process de recrutement

Quels sont les impacts des événements récents et plus particulièrement la crise sanitaire liée à l'épidémie    COVID-19 ? Le cabinet Progressis a réalisé une étude ces dernières semaines et les chiffres sont parlants :

  • 61 % des entreprises ont vu leur activité diminuer / 4 % ont connu un arrêt total.

  • 50 % des entreprises ont suspendu tous leurs recrutements.

  • Passage à 100 % au télétravail.

Les méthodes de recrutement ont désormais changé avec l'apparition d'entretiens via Zoom, Skype ou de CV vidéo. Il est d'autant plus important de consacrer un temps de préparation aux entretiens en connaissant l'entreprise (histoire, valeurs, positionnement) mais également soi-même (CV à connaître par coeur).

Désormais, il est primordial, en amont de l'entretien, de réaliser des tests techniques, d'avoir un compte Skype/Zoom/Teams adéquat et de faire attention à son environnement. Il faudra également porter une attention particulière lors de l'entretien aux positionnements, tenue, regards et gestes. Une nouvelle méthode qui sollicite adaptabilité, trait de personnalité très souvent sollicité dans nos métiers.

Jeudi 25 juin 2020 - La face cachée de l'hygiène de vie

Du dieu de la médecine Asclépios naquirent Hygie, déesse de la prévention et Panacée, déesse guérisseuse, l'une intervenant avant la maladie pour l'en empêcher, l'autre après pour s'en défaire.
L'hygiène est une affaire de dieux, c'est aussi une affaire culturelle, avec ses effets de mode !
En Occident, l'hygiène s'occupe de préserver et d'améliorer la santé, grâce au nettoyage, à la désinfection et à la conservation alimentaire. La propreté vise à stopper le contact et la prolifération de germes, elle place des barrières pour empêcher l'accès et la contamination.
Là où pendant l'Antiquité, les bains publics et quotidiens permettaient de prendre soin de son corps, de son esprit, des relations sociales et des affaires, l'eau et la toilette furent plus tard considérées dangereuses parce qu'elles véhiculaient des maladies. Aujourd'hui, l'hygiène est victime de ses abus de prévention: la peur du moindre risque crée une escalade pour tout désinfecter, aseptiser et stériliser, au risque d'affaiblir nos systèmes immunitaires naturels, pourtant naturellement bien efficaces.
D'autres cultures et civilisations ont une autre vision de l'hygiène, plus holistique : celle de préserver un équilibre, pour garantir et maintenir le juste dosage nécessaire à la bonne santé. Leurs approches peuvent sembler disparates ; elles s'appuient pourtant sur des principes universels d'équilibre du système corporel, mental, spirituel, et relationnel. Ces principes et les techniques de soin (préventives et curatives) sont congruents, quels que soient le lieu géographique ou l'époque.
L'hygiène semble donc être une notion bien plus vaste qu'il n'y parait : à la fois physique, écologique, spirituelle, sociale, alimentaire... Clarifier ses choix d'hygiène de vie oblige ainsi parfois à prendre ses distances par rapport au discours actuel étroit et convenu de notre société.

Article rédigé par Audrey Chapot, conférencière

Inspiré du chapitre "Hygiène" dans L'Esprit des mots, BoD.
Informations et contact : www.audreychapot.com

Le télétravail et la santé : boulot-visio-dodo ?

Le travail c’est la santé, dit-on. Est-ce que cet adage s’applique aussi au télétravail ?
Tous ceux qui ont une expérience du télétravail connaissent ses écueils (tentation de la distraction, porosité vie privée/vie professionnelle, risque d’isolement, perte de collectif ou de sens...) et ses avantages (autonomie, organisation de son travail, temps et coût de transport économisé, équilibre vie privée/professionnelle…).


Avant le confinement, 39 % des assistant.e.s de direction pratiquaient déjà le télétravail. Pendant le confinement, 66 % ont poursuivi leur activité en télétravail. 81 % sont satisfait.e.s de leurs conditions de télétravail et 65 % trouvent que leur productivité en a été améliorée. (étude Fed Office).
Pour nous assistant.e.s, travailler sur écran représente la majeure partie de notre mission. 
Mais attention aux effets néfastes de la posture statique : tendance à bloquer la respiration, à ne plus cligner des yeux et du coup à les assécher, tensions et douleurs dans les épaules, le cou, la nuque, les bras, mauvaise circulation énergétique et sanguine... 


Les postures assises induisent un comportement sédentaire (à savoir être assis avec une faible dépense énergétique) qui, s’il est prolongé, est délétère pour la santé (site de l'INRS).
Si la situation de travail n'est pas adaptée, le travail sur écran peut être à l’origine d’effets sur la santé tels que la fatigue visuelle, des troubles musculo squelettiques (TMS) et du stress (site de l'INRS).
Le travail sur la durée sans arrêt nuit à la productivité et à la santé. Même si on a l’impression de peu solliciter notre corps, le cerveau, les yeux, les épaules, la nuque, le cou… principalement sont mis à contribution. 


Adaptez l’ergonomie de votre poste de travail pour travailler dans les meilleures conditions, mais aussi : pensez à prendre des pauses, à vous dégourdir les jambes, à faire des exercices ou des respirations. Massez-vous, méditez, étirez-vous de temps en temps et bougez avant ou après le travail, jogging, marche, sport en salle...bref, restez en mouvement pour votre efficacité tout autant que pour votre santé.


 

Des confinements aux déconfinements, retour d’expériences

Pendant le confinement, les Français ont :

  • télétravaillé (filmés en visio à hauteur de buste comme des speakerines, ils n’ont acheté que des “hauts” dont les ventes sur internet ont explosé, pas de pantalons et autres jupes, ils ont par ailleurs eu aussi des hauts et des bas..),

  • jardiné, médité, bricolé, fait du tri,

  • repéré chez leur conjoint.e des traits de caractères inconnus, surprenants, voire énervants,

  • dû passer des cheveux courts à mi-longs, de longs à très longs, redevenir brune,

  • fait du pain, des exploits culinaires, pris l’apéro tous les soirs, essayé de nouvelle recettes… et fait du gras (ils ont pris en moyenne 2,5 kg - êtes-vous dans la moyenne ? Les avez-vous perdus ? -),

  • trouvé le temps long, tourné en rond, eu des fourmis dans les jambes,

  • fait le point sur leur existence et leurs valeurs,

  • commencé à écrire un roman, leurs mémoires,

  • pu enfin échapper aux réunions avec la belle-famille,

  • conçu un enfant pour la rentrée de septembre,

  • pris leur temps, leur mal en patience, pris racine, 

  • eu envie de changer de boulot, de s’exiler à la campagne, de quitter femmes/hommes et enfants,

  • acheté une poule pour déguster des oeufs frais,

  • récuré l’appartement ou la maison des fondations à la cheminée,

  • essayé de lire Proust, la Bible, Le Coran, Dostoïevski, ou tout autre pavé,

  • travaillé plus, moins, différemment, pas du tout, comme d’habitude, certains auraient bien voulu travailler, d’autres pas,

  • vu les jours compter double ou triple, comme au scrabble,

  • lavé les vitres (activité annuelle s’il en est…),

  • passé en moyenne 4 heures 40 par jour devant le petit écran, partagé leur temps entre la radio et les réseaux sociaux,

  • découvert leurs stars préférées en pyjama, dans leur salle de bains, sans maquillage (ça change tout, ça fait tout de suite moins rêver),

  • consulté leur portable encore plus souvent (62 % des Français), 

  • usé les paumes de leurs mains tous les soirs à 20 h à leur fenêtre,

  • fait du yoga.

Et vous ? Qu’avez-fait pendant votre confinement ? 

Et après le confinement ?

Quelle est la première chose que vous ayez fait/ou eu envie de faire - tout n’est pas encore possible ?
Du sport en salle, du lèche-vitrine, manger un burger, boire un café dans un bar, un verre en terrasse, aller embrasser - à plus d’un mètre et masqué - vos parents ou vos grands-parents, prendre rendez-vous chez votre coiffeur ou votre dentiste, fréquenter à nouveau votre salle obscure préférée, acheter votre pain frais tous les jours... ?

Les comportements et les activités lors de cette période particulière en disent long sur notre société et sur nous. Vous êtes-vous révélés des talents inédits, avez-vous pu enfin vous adonner à une activité pour laquelle vous n’aviez jamais de temps ? Qu’avez-vous découvert ? Avez-vous modifié vos habitudes, votre mode de vie, votre façon de travailler ?
 

Zoom yogique : Namasté !

Je n’ai pas plus (ni moins) cuisiné, mais j’ai quotidiennement consacré quelques minutes confinées à faire la chandelle, la charrue, le corbeau, la grenouille, la sauterelle, l’enfant, le bâton, la pince, la table et la chaise, le chat et la vache, le cobra, le chien tête en haut et tête en bas, la promenade en chameau, la salutation au soleil, la demi-lune, le triangle, le guerrier, le poisson, l’arbre, l’arc. Le yoga adore les animaux… 

J’aime les noms en sanskrit, évocateurs et poétiques : pranayamas (respirations), asanas (postures). Je me sens plus dans le mouvement lorsque je fais Tadasana plutôt que la montagne, Jathara Parivartanasana plutôt qu’une torsion au sol, c’est pourtant la même posture, mais le nom originel me relie à la tradition et me transporte en Inde.

Les bienfaits du yoga sont nombreux, sur le mental, le physique, et le spirituel. Il permet de se détendre, de développer sa confiance en soi, de se concentrer, mais aussi de se dynamiser, de gagner en force et en équilibre, de s’assouplir, de mieux respirer, de se réveiller ou de s’endormir (bien sûr, il faut adapter les postures aux moments), être présent tout simplement à soi et au monde, en conscience.

« Il existe quatre-vingt-quatre postures de yoga, et tout le monde, qu’il soit occidental ou oriental, les a toutes faites dans le ventre de la mère pendant la gestation. Donc, vous êtes de toutes façons des yogi ». Yogi Bhajan.

Il y a forcément un yoga pour vous : yoga nidra, hatha, ashtanga, vinyasa, kundalini, yin, power, réparateur ou restauratif. Les styles sont nombreux : doux, lents, sportifs, dynamiques… Vous pouvez choisir une séance de 5 minutes ou d’1h30, le matin ou le soir, pendant une pause. 

Faites-vous partie des 2,8 millions de Français qui s’adonnent à cette pratique millénaire ? Sinon, j’espère vous avoir donné envie de tenter l’expérience. Il y a forcément une association de yoga près de chez vous ou de votre travail. 
Le yoga a sa journée internationale, le 21 juin, comme le bien-être le 9 juin … et les assistant.e.s le 3e jeudi du mois d'avril … Mais vous le saviez déjà !

 

Bonne pratique !
 

Article rédigé par Laurence Mercier, adhérente

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now