Retour, réouverture, reprise ...

Retour, réouverture, reprise, ces dernières semaines ont un parfum de rentrée des classes. Petit à petit, on renoue avec son quotidien, ses habitudes, ses activités d’avant Covid, ou presque. Le travail sur site, les loisirs, la vie sociale et quelques corollaires moins agréables, le bruit, la circulation, la pollution, le monde dans les transports en commun, les files d’attente dans les magasins, devant la machine à café ou au self d’entreprise. 

Il faut avoir le pied marin pour traverser notre actuelle zone de turbulences et de troubles. Les modes de travail et nos relations aux autres ont été modifiés et évoluent encore. Quelles transformations cette expérience aura-t-elle inscrites en profondeur et durablement dans nos métiers et nos parcours de vie ?

 

Le CLASS se réjouit d’avoir pu retrouver ses adhérentes lors des deux derniers évènements de l’année, une soirée exalt(o)ante et une assemblée générale inoubliable dans un lieu exceptionnel. Faire une deuxième rentrée en juin juste avant les vacances, atypique certes, mais rappelez-vous que l’AG de 2020 s’est déroulée… en septembre. 

S’adapter, c’est essayer, relever des défis, avancer, rester en mouvement et surtout vivre. Le CLASS a profité de ces derniers mois pour resserrer ses partenariats avec les écoles. Merci aux adhérentes qui ont participé aux jurys d'examen (cf. article ci-dessous).

 

Le bureau vous remercie pour votre confiance et votre fidélité. Passez un très bel été et rendez-vous en septembre pour une nouvelle saison, espérons-le plus étoffée, avec le retour tant attendu des assistantes et de nos intervenants chez nos partenaires hôteliers.

pexels-josh-hild-2422265.jpg
pexels-lachlan-ross-7084350.jpg
pexels-s-migaj-747964.jpg

L’or-thographe, l’or des secrétaires

La quasi-totalité des offres d’emploi publiées pour des postes de secrétaires ou d’assistants exige une maîtrise parfaite de l’orthographe, parfois même avant les compétences métier. Mails ou courriers aux clients, fournisseurs, partenaires… sont la vitrine, le premier outil de communication d’une structure. Un devis, une demande de subvention mal rédigés et parsemés de fautes, erreurs et lourdeurs, perdent beaucoup de sérieux et de crédibilité. Et si le destinataire a été élève à l’époque des impitoyables dictées ou des fautes d’orthographe ou de syntaxe qui enlevaient respectivement 2 ou 4 points de la note globale, vous pouvez craindre une fin de non-recevoir.
Bien sûr, tous les traitements de texte et les messageries sont équipés de correcteurs orthographiques, mais leurs performances sont limitées, ils ne garantissent pas le zéro faute, voire ils vous font dire ce que vous ne voulez pas dire, car vous seul(e) maîtrisez la teneur de votre message.
A celles et ceux que le seul mot d’orthographe fait pâlir, voici une citation relevée sur le site de Projet Voltaire (site de formation à l’orthographe) qui devrait vous redonner espoir : “On ne naît pas fort(e) en orthographe, on le devient. Un bon niveau ne s’obtient qu’avec de l’entraînement. Par conséquent, il est important de s’exercer régulièrement si l’on souhaite améliorer son orthographe sur le long terme.”
Merci à notre adhérente, Valérie Allier, qui a suggéré cet article et qui signale l’existence d’outils et de sites pour s'entraîner en ligne, tel que https://www.lalanguefrancaise.com/orthographe. L'orthographe et la grammaire peuvent être aussi des matières amusantes à apprendre ou à réviser, dit-elle. A diplôme égal, à compétences égales, la maîtrise de l'orthographe sera toujours un atout permettant de se différencier des autres candidats lors d'un recrutement, et avant même, lors de l'envoi du CV et de la lettre de motivation. C'est un facteur d'employabilité nécessaire tout au long de la vie et qu'il faut entretenir. 
Vous pouvez  demander une formation à votre employeur ou la faire financer via votre CPF.
Bientôt les vacances… Si nous profitions des plages pour nous replonger dans le Bescherelle et le Grevisse (pas sûr que les moins de 50 ans connaissent).
En même temps qu’une carte postale ;>) envoyez-nous vos sites internet préférés sur le sujet, nous les transmettrons dans la prochaine Lettre.

pexels-solodsha-7664375.jpg
pexels-rodnae-productions-5530681.jpg

Télétravail : saison 3

Troisième étape pour le télétravail depuis le 9 juin 2021, date de reprise d’activité pour un certain nombre de secteurs, comme les restaurateurs ou les salles de sports. Jusqu’alors la règle était la pratique systématique du télétravail pour toutes les activités qui le permettaient pour assurer la santé et la sécurité des salariés et la poursuite de l’activité économique. 
La situation sanitaire améliorée, dans une dynamique de retour “à la normale”, le gouvernement a assoupli le recours au télétravail, en concertation avec les partenaires sociaux, au niveau des entreprises. Il ne s’agit pas, pour autant, d’un retour à l’organisation “d’avant”. Les entreprises doivent déterminer, à l'issue d’échanges entre la direction et les représentants des salariés, un nombre minimum de jours de télétravail pour chaque employé.
 
Le travail, adapté dans les locaux de l’entreprise, doit prendre en compte le vécu des télétravailleurs et rester vigilant aux évolutions de la situation.
 
Le réseau Anact-Aract propose des fiches et des conseils pour accompagner les entreprises et faciliter le retour sur site dans de bonnes conditions, pour :
 

  • Préparer le retour des salariés sur site.

  • Faciliter l’articulation entre télétravail et travail dans les locaux.

  • Préserver la qualité des relations de travail.

  • Ajuster l’organisation et préparer demain.

 
74 % des salariés en télétravail ne veulent pas reprendre leur activité dans leur entreprise comme “avant” et espèrent que la législation va suivre les changements de pratique, de management et d’organisation pour leur permettre de garder des jours de travail à domicile.
 
Quel est l’avenir de ce nouveau mode de travail brusquement devenu la règle le 17 mars 2020 ?
 
Le CLASS suit de près ces évolutions et vous propose de commencer la saison 2021-2022 avec une mise à jour sur ce sujet mercredi 8 septembre 2021. L'hôtel Holiday Inn Lyon Vaise**** accueillera Le CLASS pour la première conférence de la saison.

pexels-cup-of-couple-8472567.jpg
pexels-ron-lach-7763064.jpg

Exalto

Une vingtaine de personnes, assistantes et conjoints, a eu le plaisir de passer la soirée du mardi 15 juin 2021 chez Exalto Décines pour fêter son ouverture récente. Ce nouveau site, le troisième multiplexe de loisirs sous cette enseigne à la périphérie de Lyon, attendait impatiemment la fin du confinement pour proposer enfin ses activités indoor. 
La petite troupe d’aventuriers en herbe, en tenue de commando et baskets (du plus bel effet avec le masque) a vécu des sensations inoubliables dans cette arène géante et ludique. Expériences immersives totales entre escape game et Fort Boyard en toute convivialité et bonne humeur !
 
Les participants, après un verre d’accueil, quelques sauts endiablés sur les trampolines et une visite du site, se sont lancés à corps perdu dans les épreuves par équipes de quatre. Les meilleurs ont gagné l’Olympiade, ou plutôt, tout le monde a gagné, l’important étant de participer et surtout de jouer ensemble. Les atouts des uns et des autres sont mis au service du collectif pour relever les défis, tactiques, techniques et physiques, et le niveau de stress est précisé pour chaque challenge.
Si Exalto rime avec loisirs et famille, c’est aussi le lieu idéal pour les séminaires et les team building, les afterwork et les arbres de Noël. ”Une équipe heureuse et soudée est le reflet d’une entreprise en bonne santé” ! Exalto propose des zones de travail efficace et de détente dans des doses savamment étudiées pour conjuguer efficacité et convivialité.
 
Pensez Exalto si vous souhaitez fédérer, motiver et développer l'esprit d'équipe entre vos collaborateurs.​
 
Au CLASS, la solidarité entre assistantes fait partie de l’esprit de l’association. La cohésion et la bienveillance, c’est notre force !
 
Un délicieux cocktail dînatoire bien mérité a permis aux baroudeurs exaltés de retrouver la terre ferme et de se remettre de leurs émotions. Tout le monde a regagné son domicile avant l’heure du couvre-feu. Les Lara Croft et Indiana Jones d’une soirée sont repartis avec la satisfaction de la mission accomplie ! Nous remercions vivement Vincent et Baptiste pour leur accueil. Cette invitation a permis aux membres du CLASS de découvrir ce magnifique lieu.

Image d’iOS (5).jpg
Image d’iOS (4).jpg
Image d’iOS1.jpg

Le ou la Covid ?

Vous êtes plutôt Larousse ou Robert ? Le/la Covid-19 ravive la guerre des dictionnaires, qui ne sont pas d’accord sur le genre de cette maladie. Auquel se référer ? Lequel croire ? L’un serait plus pratique, l’autre plus complet, l’un illustré, l’autre plus savant… Depuis son apparition il y a quelques mois, le sexe de “Covid-19”, abréviation du terme anglais “Corona Virus Disease", continue d’alimenter les débats linguistiques, passant allègrement d’un genre à un autre.
Le Larousse (voir l’article de la Lettre du CLASS de novembre 2020) préfère l’écrire au féminin, comme l’Académie française, et avec une majuscule.
Le Petit Robert vient d’estimer dans son édition 2022 que l’usage faisant loi, covid, plus fréquemment de genre masculin, est de fait de masculin et qu’il s’écrit avec une minuscule.
Rassurons-nous. Ils préconisent un genre, mais heureusement tolèrent l’usage de l’autre.
 
Pas plus qu’on ne choisit sa famille, on ne choisit sa langue. On pourrait regretter que le neutre n’existe pas en français, au contraire de l’allemand (qui n’est pas plus logique dans la mesure où des objets sont masculins ou féminins, alors que par exemple, das Mädchen - la fille - est neutre) ou de l’anglais qui résout le problème de genre avec l’asexué “the” (the man, the woman, the disease).
 
Un choix cornélien. Ces débats sont bien le signe qu’une langue est une convention et n’a rien d’une science exacte, elle évolue et s’enrichit au gré des nouveaux mots et surtout de ceux qui les manient. A nouvelle époque, nouvelles mœurs, nouvelle maladie qui ne doit pas son nom au rassurant latin (au moins avec lui les orthographes peuvent s’expliquer). Et si nous avions affaire là à la première maladie au nom épicène ? Pour qu’elle nous laisse enfin en paix, nous voulons bien lui accorder tous les genres dans toutes les langues puisqu’elle n’a pas de frontière. 
Et vous, par exemple, vous dites : “bon” ou “bonne” après-midi ? 

pexels-cottonbro-3923156.jpg
pexels-anna-tarazevich-5697253.jpg
Logotypes Exalto - Fichier source-23.png

L’assemblée générale du CLASS

unnamed (2).png

Un des rôles et grands plaisirs du CLASS est de vous faire découvrir des lieux pour tous vos évènements professionnels (réunions, séminaires, formations) voire privés (fêtes de famille, anniversaires…). 

Après de trop nombreux mois d’isolement et de mise sous cloche, il fallait pour notre AG 2021 un endroit pour symboliquement et pragmatiquement tourner la page et fêter le retour à la convivialité et à l’essence même du CLASS, se retrouver entre assistants... 

Il fallait un endroit inoubliable, qui hanterait vos nuits et vos jours et vous donnerait envie d’organiser même l’anniversaire de votre belle-mère. Maryse l’a trouvé : c’est le Domaine de Gorneton. Nathalie et David, nos Happiness Agitators d’un soir, nous ont guidés lors de cette “expérience inoubliable dans un lieu surprenant”.

Avant même les magnifiques bâtiments du XVIIème siècle, c’est le calme et la verdure du parc de 4 hectares qui nous ont charmés, détente et bien-être à la clé. Nous sommes à proximité des grandes villes, Lyon, Vienne et Saint-Etienne, mais plongés dans ce cadre idyllique et reposant, nous avons l’impression d’être en vacances, des touristes en Provence. D’ailleurs la cour intérieure dans laquelle nous faisons une pause rafraîchissements semble tout droit sortie d’un tableau de Van Gogh.

 

Alors qu’une partie de boules s’organise sur le parking entre conjoints d’assistantes, une quinzaine d’adhérentes et deux membres bienfaiteurs participent à l’Assemblée Générale Ordinaire (rapports moral et financier, élection du CA...) et Extraordinaire (approbations des nouveaux statuts et règlement intérieur). 

Si la saison a été bouleversée par la/le Covid, cet évènement primordial pour une association qu’est l’AG nous redonne l’espoir de reprendre en septembre nos conférences et rencontres conviviales en présentiel bien sûr. Pendant ces mois de contraintes plus ou moins étendues, le bureau du CLASS vous a mitonné des évènements comme il en a le secret, et attend patiemment que le couvercle des mesures sanitaires se soulève complètement. 

A propos de cuisine, c’est l’heure du buffet façon barbecue. Des effluves de viandes grillées nous chatouillent les narines, et nous dégustons notre repas à l’ombre revigorante (à moins que ce ne soit les calories) des pierres ancestrales. Nous faisons brusquement monter le niveau des décibels des environs jusqu’alors uniquement troublés par les coassements des grenouilles et le chant des grillons… 

Imaginez tout ce que peuvent se dire une vingtaine de personnes qui n’ont pas pu se voir ou se parler pendant quelques mois. Mais respect du droit à l’image et des données personnelles oblige, vous ne saurez rien, ou plutôt, pour le savoir, nous vous invitons à renouveler votre adhésion et à parler de l’association à vos connaissances assistants.

A propos de données, celles du Domaine de Gorneton sont à diffuser à grande échelle. Vous y trouverez l’alliance du cadre champêtre et de la technologie, le mariage réussi de l’ancien restauré et du moderne plus hardi (vous allez craquer pour les tabourets ornés de pédales et chaines à vélo), de magnifiques salles cosy et colorées, et même une piscine chauffée en plein air. 

Un grand merci à Nathalie et David qui nous ont accueillis si chaleureusement. Leur Domaine est une affaire entièrement familiale et c’est vrai que vous vous sentez chez eux un peu comme en villégiature chez des amis. Ils adorent chouchouter leurs clients. Nous on aime ça et on le fait savoir.

Image d’iOS (2).jpg
Image d’iOS.jpg

Retours d'impression : être jury pour les épreuves orales

Icof 180.png
Pigier 180.jpg
Lycée louise labé.png

Lycée ICOF les 8 et 11 mars 2021 - Lycée Professionnel Louise Labé les 18 et 25 mars 2021

J’ai assisté, ces 15 dernières années, les directeurs ingénierie responsables des développements projets des gammes d’utilitaires Kangoo, Trafic et Master au sein du groupe Renault.

Être jury de BTS est une expérience que je projetais de faire depuis longtemps. Ce qui m’a motivée est à la fois l’envie de donner un peu de mon temps et de mon expérience à la jeune génération, mais aussi la curiosité de voir quels étaient les attendus en 2021 en sortie de BTS SAM.

La mutation professionnelle de mon mari et mon déménagement sur la région lyonnaise il y a quelques mois m’ont donné l’opportunité de le faire. Je remercie Maryse Brun et Le CLASS pour leur proposition d’être jury des épreuves orales Gestion de projet des BTS SAM. Un grand merci également aux professeurs, Elisabeth Perreaut de l’ICOF et Philippe Picon de Louise Labé pour la qualité de leur accueil dans leur établissement. 

L’épreuve se déroule en 3 parties. Une demande de modification est faite au candidat sur son projet initial. Il a 45 minutes pour préparer sa réponse et dispose de son propre ordinateur, de l’accès à ses dossiers et à internet.

L’une des étudiantes, qui a travaillé sur le réaménagement du site web de son entreprise d’accueil, a reçu la demande suivante :

« Nous voulons savoir ce que pensent nos clients de notre nouveau site web. Pour cela nous devons faire une enquête de satisfaction en ligne avec un flash code. Nous attendons votre proposition qui doit être opérationnelle »

 

Lorsque le candidat arrive en salle, il présente le contexte de son projet puis les modifications apportées. Ce travail fait l’objet de quelques échanges puis l’on passe à l’ensemble du dossier projet constitué : note de cadrage, budget prévisionnel/final, plan de communication, planning, liste des tâches, bilan.

 

La dernière étape de leur épreuve consiste à présenter une veille informationnelle réalisée via les flux internet.

A l’issue, le candidat se retire et nous procédons, avec le professeur enseignant la gestion de projet, à l’évaluation.

 

J’ai été impressionnée par leur excellente appropriation des différents outils et par la richesse des projets réalisés et leur ambition malgré le contexte COVID :

 

  • Créer une entreprise.

  • Créer un site web en plusieurs langues.

  • Augmenter la notoriété d’une entreprise.

  • Développer une marque.

  • Promouvoir la protection des oiseaux auprès des enfants.

  • Organiser des ateliers de recrutement de stagiaires.

  • Transmettre ses compétences en informatique aux professeurs sous forme d’ateliers.

  • Etc.

Ces futurs BTS sont extrêmement à l’aise à l’oral, particulièrement en filière professionnelle.

La très grande majorité m’a indiqué avoir le projet de continuer leurs études, vers des licences pro mais aussi des Bachelor ou même des Master.

 

Cette expérience fut l’occasion pour moi de découvrir de nouveaux logiciels très utilisés par cette nouvelle génération :

 

  • Pour vos gestions de projets et liste de tâches : TRELLO et ELEGANT 

  • Pour vos veilles informationnelles : NETVIBES

  • Pour vos présentations : GENIALLY et CANVA

  • Pour vos traductions : DeepL

  • Pour vos créations de site internet : WIX

 

La gestion de projet est au cœur du fonctionnement des entreprises. J’ai retrouvé en tout point, dans les apprentissages transmis en BTS SAM, les méthodes utilisées dans un grand groupe.

 

Je vous recommande vivement de participer aux prochains jurys si vous souhaitez en savoir plus.

 

Christel Nigoul

 

 ---------------------------------

Lycée Professionnel Louise Labé 5 mai 2021 -  Oral sur "la gestion de projet et la veille informationnelle"

J’ai eu le plaisir de participer aux côtés de Philippe Picon, à l'oral d'une élève en BTS, ainsi organisé :

 

La première partie portait sur la gestion d'un projet (30 minutes maximum pour la partie interrogation) :

 

- Une nouvelle demande est faite au candidat en relation avec le projet.

- Le candidat prépare en autonomie le travail demandé (45 minutes).

- Un entretien permet de justifier sa démarche et les outils utilisés pour ce travail et surtout d’avoir des éclaircissements sur les travaux réalisés pour le projet (20 minutes maximum).

 

La deuxième partie portait sur la veille informationnelle (15 minutes maximum) :

- Petite présentation orale par le candidat de sa veille (5 minutes maximum).

- Entretien par questions réponses en rapport à ce qui a été dit à l'oral ou écrit dans le dossier (10 minutes maximum).

Philippe  Picon a pris le temps de m'expliquer le principe des notes et des annotations.

Moment très intéressant et enrichissant de voir aussi la motivation de l'élève malgré le stress bien entendu.

Les élèves de BTS sont amenés, pour certains, à être demain nos futurs collaborateurs et à rentrer sur le marché de l'emploi dès le mois de juillet.

Au plaisir de découvrir d'autres élèves pour toute la richesse et la spontanéité qu'ils peuvent nous apporter.

Valérie Ferret

 ---------------------------------

 

CIEFA Gorge de Loup - Participation de Marie-Christine Di Murro

 

Je suis depuis 2004 jury professionnel pour l'épreuve orale qui s'appelle maintenant OPA pour le nouveau BTS SAM (où les candidats viennent présenter les actions qu'ils ont faites dans leur entreprise d'accueil), au CIEFA à Gorge de Loup (uniquement des alternants). 

 

C'est très enrichissant car on a l'impression d'être en immersion dans l'entreprise d'accueil et d'apprendre ainsi d'autres méthodes de travail ou l'utilisation d'autres logiciels. 

 

J'ai pu remarquer tout au long de ces 17 ans une montée en compétences des étudiants. D'abord au moyen d'un porte-vue, l'exposé se fait maintenant avec un diaporama animé. La communication orale est parfaitement maîtrisée et certains alternants pourraient se présenter en tant que chargés de projet tellement ils sont impliqués dans l'entreprise. 

 

Pour la session 2021, les candidats étaient plus âgés. Après leur bac ils n'ont pas eu l'affectation qu'ils avaient choisie et se sont réorientés ensuite vers ce BTS. A voir si cette tendance se confirme les prochaines années... 

 

 ---------------------------------

 

PIGIER - Participation de Maryse Brun

 

Mercredi 28 avril 2021 -  Jury VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) concernant le Titre certifié Attaché(e) de Direction.

Le jury composé de 6 professionnelles a validé cette VAE en visioconférence, compte tenu de la situation sanitaire en vigueur au moment de l’examen.

Exercice pas très facile ! La candidate a été très à l’aise et nous a présenté un dossier impeccable. Félicitations.

 

Mercredi 30 juin 2021 -  Jury de fin d’année pour l’épreuve orale de rapport d’activités professionnelles des attachés de direction. Le candidat est interrogé en binôme avec un professionnel et un formateur qui a lu et corrigé au préalable le rapport écrit. Nous avons vu 10 candidats.

 

L’épreuve prend appui sur un dossier réalisé par le candidat et présenté selon les exigences du cahier des charges du guide des études de la formation.

Cette épreuve permet d'évaluer les compétences professionnelles acquises par le candidat.

 

Déroulement de l’épreuve :

 

L’épreuve, d’une durée de 40 minutes maximum, comporte deux phases (20 minutes de présentation et 20 minutes d’échanges).

 

Première phase (20 minutes maximum) :

Pendant son exposé, le candidat n’est pas interrompu et illustre ses propos. Le candidat apporte le jour de l’épreuve les documents élaborés pendant sa période de professionnalisation ou pendant son stage et tout autre document qu’il estime pouvoir venir en appui de sa prestation.

 

Deuxième phase (20 minutes maximum) :

Le jury conduit un entretien permettant d’approfondir l’exposé présenté par le candidat, il peut demander des explications complémentaires.

 

 

Mercredi 7 juillet 2021 - Commission de délibération du Titre certifié « Attaché(e) de direction » 

La délivrance des titres certifiés PIGIER résulte de la délibération d’un jury composé d’enseignants et de professionnels.

Le jury consulte les résultats des candidats obtenus aux épreuves et étudie les cas particuliers. Ses décisions sont souveraines.

image1.jpeg

Zoom “membre bienfaiteur” : Dominique Zecic

IMG_2134.JPG

Comment as-tu connu Le CLASS ?

J’ai connu l’association lors d’un workshop à Toulouse en 2017. Maryse, sa présidente, m’a été présentée par l’un des partenaires du CLASS, Christophe Réville.

 

Depuis quand es-tu adhérente?

Depuis septembre 2017.

 

Qu’est-ce qui t’a attiré au CLASS ?

La qualité des conférences et des échanges. La variété des partenaires choisis. Le choix des lieux de réunions bien en rapport avec nos activités. La convivialité et la bonne humeur, sans oublier l’écoute.

  

Qu’est-ce qu’il t’apporte ?

Du bonheur ! Vous me direz, il lui en faut peu... Mais c’est l’addition de moments privilégiés qui constitue le bonheur. La rencontre bien sûr avec les différents membres, communiquer sur nos différentes expériences, entretenir mon réseau. Se retrouver (surtout cette année !!) mensuellement selon nos agendas respectifs est devenu incontournable.

 

Qu’est-ce que tu en attends ?

Peut-être pouvoir un jour vous organiser un week-end découverte en Europe à moins de deux heures de Lyon. Pourquoi ne pas lancer ce type d’événement ? Cela serait aussi un moyen de nous retrouver plus longuement.

Sinon Le CLASS m’apporte déjà beaucoup personnellement  de par sa forme actuelle. 

 

Qu’as-tu envie de nous dire de toi ? 

J’ai un parcours assez atypique. Du voyage à l’enseignement, je peux dire que mes différentes activités me comblent. Le fait de transmettre, de partager et d’ouvrir au Monde est inhérent à ma personnalité, mais c’est aussi une grande responsabilité.

Parcourir la planète, y organiser de merveilleux événements fait rêver, mais cela demande également beaucoup de réflexion, de rigueur et de dynamisme.

Se retrouver face à 30 élèves peut effrayer, mais leur communiquer notre expérience, les faire participer, réfléchir et les orienter est source de satisfaction.

Et puis d’un côté comme de l’autre, clients et étudiants nous apportent aussi énormément de par leurs vécus et aspirations. Cela nous aide à grandir.

 

Je ne m’évade pas que par le voyage. Je suis aussi cinéphile et ce depuis mes 4 ans ! Je rigole, mais mes parents m’emmenaient au cinéma toute petite et cela m’émerveillait, même si je ne comprenais pas tout.  Et cette passion ne m’a plus quittée. Dès mon arrivée à Lyon, je me suis précipitée à l’Institut Lumière pour m’abonner et j’assiste au Festival Lumière tous les ans en octobre. Je dirais que le cinéma m’aide à vivre !

Une addiction, en fait…

Beaucoup d’intérêt également pour la lecture, le théâtre et l’opéra sans oublier les concerts. Sur ce point, mes goûts sont on ne peut plus éclectiques.

Des nourritures très intellectuelles, mais pas que…

Je randonne, je monte à cheval, et je danse…. De bonnes jambes, mais pas grand-chose dans les bras !

 

J’aspire à ce que nous puissions retrouver bientôt notre vie d’avant, à plus de solidarité et aussi de sécurité, pouvoir continuer mon activité de manière pérenne et satisfaisante, faire encore de nombreuses rencontres, créer du lien et revoir tous mes amis de par le Monde. Vous l’aurez compris, la retraite n’est pas pour demain !

Pour finir avec une citation

Tu y es à ta place, avec ta forme à toi, et ta fonction, que tu ignores. Tu travailles, tu dors, tu respires sans te préoccuper. Tu existes. Comme le grain de sable sur la plage.


René Barjavel (La faim du tigre)